Blogue

Pourquoi est-ce important de renouveler son vaccin contre le tétanos à tous les 10 ans?

Pourquoi est-ce important de renouveler son vaccin contre le tétanos à tous les 10 ans?

Quand on pense au tétanos, c'est surtout l'image d'une blessure avec un clou rouillé qui nous vient en tête. Pourtant, le tétanos est une maladie liée au Clostridium tetani, une neurotoxine présente dans le sol et les excréments d'humains ou d'animaux infectés. Il est donc probable de contracter cette maladie lors d'une simple écorchure ou blessure avec un objet potentiellement contaminé. Cette maladie existe dans le monde entier et touche les gens de tout âge qui ne sont pas vaccinées.

Les premiers symptômes débutent 1 à 2 semaines suivant la contamination et continuent d'évoluer s'ils ne sont pas traités rapidement. Le tétanos entraîne surtout des crampes et des raideurs musculaires au niveau des muscles masticateurs, du cou, puis du visage. Ces contractions musculaires peuvent entraîner un blocage de la mâchoire et de la difficulté à avaler. Des convulsions et des difficultés respiratoires peuvent aussi survenir. Si la maladie n'est pas traitée, elle peut entraîner des complications plus graves, voir même le décès dans 10 à 30% des cas.

Au Québec, un vaccin combiné contre le tétanos protège les enfants dès l'âge de 2 mois et ce, gratuitement. À l'âge adulte, chaque personne devrait renouveler son vaccin contre le tétanos à tous les 10 ans. Selon l'âge de la personne, le vaccin contre le tétanos peut être combiné à une protection contre une ou certaines maladies dont la diphtérie, la coqueluche, la poliomyélite, l’Haemophilus influenzae de type B ou encore, l'hépatite B, pour les nourrissons nés depuis avril 2013.

Au Canada, le tétanos est une maladie très rare puisque le vaccin fait partie du calendrier de vaccination recommandé et est payé par la santé publique. De plus, les risques élevés de complications liées à cette maladie devraient suffire à encourager les plus sceptiques à se faire vacciner tous les 10 ans plutôt que d'attendre de se blesser ou pire encore, d'attraper la maladie. 

 

Retour au blogue